ROITELET: nacelle  FMR

 

 

 

  A partir de la première nacelle FMR, baptisée moineau, j'ai voulu en simplifier la construction, tout en conservant ses caractéristiques. Le but était d'avoir un modèle de réalisation facile par un groupe lors d'un atelier d'aérophotographie, ou par un débutant, seul chez lui. C'est justement suite à un stage avec Planète-Sciences à Rennes que j'ai ressenti le besoin d'une telle nacelle. En plus, son coût est très minime!
 
 Elle convient pour tout appareil compact; elle est conçue pour porter 500g. Son concept permet manuellement toutes les orientations et tous les cadrages
Avec un déclenchement électrique, cette nacelle est un bon outil. Sur la photo, le système de déclenchement est un "carillon sans fil" modifié, portée 150 à 200m (coût 7 euros).
L'émetteur est le petit boîtier blanc, à droite sur la photo.
 
La nacelle pèse 120g avec l'émetteur de déclenchement;
380g avec l'Olympus AF10mini, et un film 36 poses;
330g avec l'Olympus µ2,et un film 36 poses.
 
Tous les détails de construction.
 
Mon conseil est d'y ajouter une mini-caméra vidéo et un émetteur. Pour 150g de plus (et presqu'autant d'euros), c'est alors un outil très efficace.
Une nacelle ainsi équipée donnera de meilleurs résultats qu'une nacelle sophistiquée avec toutes les orientations radio-commandées, mais sans retour vidéo. Sa réalisation sera aussi beaucoup plus simple.
Sur les photos ci-dessous, la nacelle est équipée d'un récepteur RC 41MHz A avec un déclenchement RC switch D de rc-flysoft.com. Une mini camera video cmos C et un mini émetteur E permettent de vérifier les cadrages. L'ensemble est alimenté par une batterie Li-Ion 900mAh B sous 12V. Un régulateur de tension L7806 F procure 6V pour le récepteur RC
Cette nacelle en ordre de marche avec l'appareil photo pèse moins de 450g.