MES  CERFS-VOLANTS

 

Au fil des années, j'ai construit des cerfs-volants correspondant à la gamme de vents de 3 à 6 Beaufort. Les modèles de cerfs-volants que j'ai pu trouver dans les revues ou dans les livres ne correspondaient pas forcément aux critères que je recherchais. J'ai donc cherché à imaginer des modèles qui me donnent meilleure satisfaction. C'est ainsi que sont apparus le Calomil, le Crico, le Waco et le Yakamaté. Certains ont été déclinés dans plusieurs tailles. D'autres, le Delta, le Dopero, le Flowform et le Rokkaku sont des cerfs-volants bien connus.
La gamme de vent est indiquée sur l'échelle de Beaufort.
 
Les vitesses de vent sont celles à la hauteur du cerf-volant, pas celles au sol qui ne signifient rien. Pour les prévisions météo, la vitesse de vent est celle à 10m au dessus du sol.
 

 

Mes critères:
 
Traction: On peut agir sur le bridage, ou augmenter la taille du cerf-volant, mais certains modèles sont plus efficaces que d'autres avec un meilleur rendement aérodynamique.
Stabilité: Pas d'effet de "pompe" sur le fil, pas d'errance dans le ciel.
Angle de fil: Plus il est grand, et plus il est facile de soulever la nacelle à traction égale.
Comportement sain: Pas de risque de chute sous l'effet d'un coup de vent latéral, ou brutal.
Facilité: de transport et de montage sur le terrain
 
 Pour visualiser le plan de chaque cerf-volant:
en format gif
en format pdf.

Les compléments aux cerf-volants

Ce sont les queues, les manches à air comme les fukinagashi, mais aussi les dispositifs sur bridage.

 

La bride antithermique est destinée aux cerfs-volants dans les vents faibles où se ressentent les ascendances thermiques. Elle cabre le cerf-volant quand le vent faiblit.

Les compensateurs .font l'inverse, ils diminuent l'angle d'attaque par vents forts .