RECHERCHE  D'INFORMATION AÉRONAUTIQUE

 
 Tout cerf-voliste qui s'interroge sur la liberté de faire voler un cerf-volant en un lieu quelconque se heurte aussitôt à la difficulté de recherche des informations pertinentes.
La documentation aéronautique est complexe à aborder.
Un exemple en bas de cette page montre comment procéder.
 
Note : Cette page est seulement destinée à l'information des cerfs-volistes, pas à la formation des autres usagers du ciel.
 
 
La recherche d'information aéronautique
 
La méthode proposée se déroule en deux temps:
 - examiner la carte aéronautique OACI
 - examiner les caractéristiques d'une zone aéronautique à partir de documents SIA, Service d'Information Aéronautique.
 
Encore faut-il comprendre les cartes et documents consultés, C'est le but des paragraphes qui suivent..

CARTE AÉRONAUTIQUE

La carte aéronautique permet d'identifier les espaces aériens qui, au niveau du sol permettent la pratique du cerf-volant et les zones qui peuvent la restreindre.

Deux liens pour ouvrir la carte aéronautique
OACI  sur skydreamsoft.fr
OACI-VFR-2016 sur geoportail.gouv.fr (carte officielle)
 
Pour identifier et comprendre les symboles et les sigles sur la carte télécharger ce document SIA: 1702_GEN-1.1.pdf
Les signes et symboles sont pages 3 à 10
La signification des sigles et abréviations sont pages 38 à 48
 
Les zones de contrôle CTR sont celles qui contrôlent les aéronefs autour des aéroports pour les trajectoires de décollage, d'approche et d'atterrissage.
 

 

 

De nombreuses zones sont des espaces non reliés au sol et par conséquent n'ont aucun intérêt pour le cerf-voliste.
Ainsi il faut exclure :
 - tout l'espace supérieur, niveaux de vol à partir de FL 195
Dans l'espace inférieur,
 - les airways, AWY, sortes d'autoroutes pour avions
 - les zones d'approche des aéroports, TMA
 - les zones de contrôle de traffic CTA
Les espaces aériens et les zones qui partent du niveau du sol et qui importent au cerf-voliste sont :
 
 - l'espace aérien classé G
 - le réseau RTBA
 - les zones de contrôle CTR
 - les zones spéciales

ESPACES AÉRIENS

Les espaces sont classés A, C, D, E, G,
En classe A seul le vol aux instruments (IFR) est autorisé.
En classe C les itinéraires, les niveaux et les caps sont imposés, IFR et VFR (vol à vue).
En classe D les vols IFR et VFR sont séparés en niveaux.
La classe E est un espace contrôlé où le vol VFR peut accéder librement sans clairance (autorisation d'y pénétrer).
Dans la classe G (= ground) seul espace non contrôlé et seulement en VFR, les aéronefs sont libres de leur évolution.
 

 

 

Pour évoluer dans un espace contrôlé il faut se déclarer au service de contrôle. Dans les espaces A, C, D, il faut une "clairance" c'est à dire l'autorisation d'y pénétrer.
Dans un aérodrome il y a le contrôle local d'aérodrome CLA qui gère les TWR en CTR et le contrôle d'approche APP qui gère la circulation en TMA et CTA.
 
Un cerf-volant ne peut accéder qu'à l'espace G  et éventuellement aux classes D et E.

RÉSEAU RTBA

Il s'agit d'un réseau de vol à très basse altitude destiné aux exercices militaires. Il constitue une carte à part et le SIA y consacre un onglet intitulé: cartes AZBA
 
Une fois repéré si notre site de vol de cerf-volant est dans le réseau RTBA, il faut regarder l'altitude minima de ce réseau, parfois à partir du sol, et les horaires d'activation de ce réseau.
 

 

 

Pour en savoir plus tout est dans l' onglet cartes AZBA :
  - la carte globale RTBA
  - le B-A ba  du RTBA
  - le mode d'emploi des cartes RTBA
 
Chaque jour il y a cinq cartes du réseau montrant en cinq tranches horaires les zones activées.

ZONES SPÉCIALES

Dans ces zones la circulation des aéronefs est soit interdite, soit réduite et réglementée, de façon temporaire ou permanente, et généralement à partir du sol.
Il est donc important au cerf-voliste de les identifier.
 
Les détails des zones permanentes sont disponibles dans le document FR-ENR-5.1-fr-FR.pdf  du site du SIA.
Pour les zones temporaires voir SUP-AIR
 

 

 
 
Zone P (Prohibée)  = interdite à tout aéronef
Zone D (Dangereuse) = à éviter car danger potentiel.
Zone R (Réglementée) = circulation soumise à restrictions
Zone T (temporaire) = restrictions ou interdictions temporaires
 
Les zones temporaires ne sont généralement pas indiquées sur les cartes et sont souvent liées à des manifestations publiques ou à des évènements majeurs..

 E X E M P L E  

Dans cet exemple nous supposons faire voler des cerfs-volants sur la plage de Biarritz à proximité du rocher de la vierge
 
Ouvrir la carte OACI ;
toujours zoomer au maximum car des informations ou des zones n'apparaissent qu'à partir d'un grossissement suffisant.
 
Les altitudes sont en pieds par rapport au niveau de la mer. Un nombre entre parenthèses est l'altitude par rapport à la piste de l'aéroport. Les distances horizontales au sol sont en mètres.
 
Ouvrir la carte RTBA
 

 

 
Observations
 
Nous notons la zone CTR Biarritz, classée D,  qui s'étend du sol jusqu'à 2000 pieds ~ 600 m.
Il est toujours intéressant de voir où se trouve l'hôpital, là il est assez éloigné.
L'aéroport est très proche de la ville, son code est LFBZ ;
le nombre 245 en bas à gauche est l'altitude de la piste ~72 m.
R248 à l'ouest de Tarnos dont le nombre 1500 indique qu'elle s'étend du sol jusqu'à 1500 pieds soit ~ 450 m (zone militaire de tir et essais de drones selon FR-ENR-5.1).

Il n'y a pas de tronçons RTBA sur Biarritz et Bayonne.

Plus d'informations sur la CTR Biarritz

Sur le site du SIA, à partir de la page d'accueil nous allons ouvrir les informations sur tous les itinéraires aériens possibles :
 

 

 

Nous retenons en observations uniquement les itinéraires qui survolent notre lieu d'envol de cerf-volant.

Itinéraires en VFR (vol à vue)
Cliquer sur Atlas VAC France  puis sur VAC Aérodromes
- Sélectionner l'aéroport ou rentrer le code  OACI
=> 1702_AD-2.LFBZ.pdf  donne les itinéraires d'approche en vol à vue.

 

Les itinéraires de vol à vue sont utilisés par les avions de tourisme et les hélicoptères. On voit dans 1702_AD-2.LFBZ.pdf page 1 la route TW1 qui va de SB (Bidard) à NP (phare) et qui survole le bord de mer. Page 6 on voit que l'altitude de vol est de 1000 pieds ~300 m.

Itinéraires en IFR (vol aux instruments)
Cliquer sur eAIP France
 puis sur  sAIP en vigueur/effective date
- Déplier -AD 2 aerodromes
puis dans la liste + LFBZ Biarritz pays basque
et enfin AD 2.24 LFBZ  Cartes relatives à l'aérodrome
L'itinéraire qui nous intéresse est celui qui survole directement la pointe de Biarritz        => AD 2 LFBZ IAC RWY09 VOR
NB : activer PDF en haut à gauche ouvre tous les documents de la liste ; cet itinéraire est alors page 31.

 

 
 
L'itinéraire AD 2 LFBZ IAC RWY09 VOR est utilisé par les avions de ligne et volant aux instruments quand les vents viennent de terre.
On voit les altimétries de cet itinéraire,  1500 pieds jusqu'au point FAF soit  457 m au dessus des plages.
(1255) est l'altitude par rapport  à la piste.

Conclusions

Normalement  toute présence aérienne dans la zone contrôlée doit être déclarée. En effet, dans un espace classé D  le contrôle aérien a l'obligation d' informer les aéronefs de la présence d'autres usagers à proximité.

Cependant, un cerf-volant dont l'altimétrie est proche de celle des constructions dans la zone concernée n'a aucun intérêt informatif aéronautique. Il y a donc dans la pratique une tolérance d'usage.

 

 

Le plateau de la ville de Biarritz est entre 30 et 60 m au dessus du niveau de la mer. La piste d'aéroport elle-même est à 72m. De ce fait, pratiquement la tolérance d'usage peut dans ce cas particulier être admise à 120 m  du niveau de la plage.

Dans cette CRT, au delà de 150 m il vaut mieux  se signaler en sachant que le contrôleur gardera certainement une marge de sécurité >200 pieds avec les itinéraires existants.