CORONAVIRUS      COVID-19

Page éditée le 22 mars,   mise à jour le 27 mars
corrections et ajouté liens maladiecoronavirus.fr et gouvernement.fr/info-coronavirus
Apparu en Chine fin novembre 2019, identifié en décembre, le COVID-19 a déclenché la plus grande pandémie depuis la grippe espagnole apparue aux États-Unis en 1918.
 

 

Cette page essaie de rassembler les informations essentielles et les plus pertinentes, les précautions indispensables, les bonnes idées et les astuces qui contribuent à s'en prémunir.
 Souvent, tout est question de compréhension et d'organisation.

ALERTE

Des chiffres inquiétants et accablants !

 

Le 23 mars :
  En Europe 2 fois plus de cas qu'en Chine, 3 fois plus de morts.
  En Allemagne 4,2 décès pour 1000 cas.
  En France 43 décès pour 1000 cas.

CONNAÏTRE LE COVID-19
 
 Le Covid-19 étant récent, les connaissances se complètent au fur et à mesure des observations et des études. Je vous invite fortement à lire ce texte Agent infectieux COVID-19 de mi-mars 2020 (source hospitalière Paris) qui est très instructif. La pénétration du virus dans le corps et le processus de développement de l'infection y est parfaitement décrit.
 

 

 
Le Covid-19 est très contagieux : 15 minutes de conversation avec un porteur transmet la contagion à 100 %. Il se transmet aussi par contacts, mais il entre toujours par la bouche, le nez, les yeux.
Les symptômes sont plus marqués avec l'âge des personnes et sur celles et ceux qui ont des sensibilités ou des pathologies médicales.
Les symptômes sont insignifiants sur une majorité de la population.
L'issue est très fortement mortelle pour les personnes de plus de 70 ans et pour celles atteintes de pathologies, notamment respiratoires.
LE CIRCUIT DE CONTAMINATION
 
Le circuit est simple.
A partir du donneur : Directement par respiration, propagation dans l'air, projections, ou contact direct avec une autre personne. Indirectement par contact d'un objet. L'infection de la main portée devant la bouche pour éternuer, et le contact des doigts sur le visage contribuent aux contaminations.
Vers le receveur : Directement par réception de postillons, micro-goutelettes et respiration d'air contaminé, par contact direct le donneur. Indirectement par contact avec un objet contaminé puis contact des doigts à la bouche, le nez, les yeux.
 
Majoritairement, la propagation se fait directement de personne à personne.
Les mesures de précaution en découlent.

 

LA PROPAGATION
 
Elle semble lente au début. En réalité c'est une fausse impression. Plus de la moitié des personnes infectées n'ont pas de symptômes. Elles vont donc infecter plusieurs autres personnes, et ainsi de suite. Compte tenu des durées d'incubation et de développement, c'est au bout de 2 à 3 semaines que la propagation devient significative, puis elle galope.
Ce graphique est extrait de
trackcorona.live :
 
OBSERVER LA PANDÉMIE
 
Statistiques générales et évolution mondiale
   https://www.trackcorona.live/
  Ouvrir la case "global" pour choisir un pays

Une carte mondiale inter-active
    https://covid19info.live/

Les chiffres et les statistiques complètes
    https://www.worldometers.info/coronavirus/

En France, suivre les communiqués de l'ARS :
    https://www.ars.sante.fr/
 
Se tester et compatibilité médicaments
   https://maladiecoronavirus.fr/
 
Le taux de mortalité selon l'âge
      https://www.businessinsider.fr

 

  TABLEUR PERSONNALISÉ
 
Les données proviennent de l'Agence Régionale de Santé.
 
Ce tableur à télécharger (MàJ quotidienne) comporte trois feuilles :
 - la répartition par tranches d'âge en France, source INSEE
 - le nombre de personnes de plus de 60 ans et de plus de 70 ans.
- l'évolution de la pandémie en Normandie et dans la Manche
 
Le tableau Normandie-Manche peut être repris et adapté pour d'autres régions et départements.
Il est intéressant de suivre l'évolution qui a un décalage significatif selon les départements.
 
En combinant les cas de moins de 65 ans et les tranches d'âge, on en déduit que les personnes réellement atteintes sont 2,5 à 3 fois le nombre de cas avérés déclarés.
 
 
LE CONFINEMENT
 
Le confinement est une mesure de  masse indispensable et incontournable pour la protection de la population. C'est une mesure exigeante et contraignante pour beaucoup de foyers. Le but est de se croiser et se rencontrer le moins possible. Celles et ceux qui ont un jardin ou un balcon peuvent plus facilement s'en tenir aux quelques déplacements alimentaires. Pour les autres c'est plus difficile.
Cependant le confinement est d'autant plus efficace que les précautions individuelles sont connues, complètes, strictement appliquées.
Le confinement nécessite l'adhésion du public et une gestion en finesse.
La Chine préconise le confinement dans des structures spécialisées de tous les patients atteints.
 

 

ANNIHILER LES CONTACTS
 
Ce sont des mesures individuelles. Chacun de nous est un porteur potentiel qui l'ignore tant qu'il n'y a pas de symptômes. Nous devons être responsables et vigilants :
Réduire les déplacements au maximum
 - diminuer la fréquence des sorties
 - annuler toutes les sorties "de confort"
Freiner la propagation
 - masquer le nez, la bouche,
  - protéger les yeux
 - garder nos distances (la distanciation),
 - maintenir l'hygiène des mains et du visage.
S'interdire les facteurs aggravants : tout ce qui fait respirer et expirer fortement, les affluences de personnes, etc.
 
Le site gouvernemental maladiecoronavirus.fr préconise le port du masque aux personnes malades.

GESTES BARRIÈRES

Cette expression à la mode sous-entend que ces simples gestes suffiraient à eux seuls à nous protéger de la contagion. C'est le minimum, malheureusement c'est plus complexe et nettement insuffisant.
Se tenir suffisamment éloigné les uns des autres : les bras tendus de deux personnes ne devraient pas pouvoir se toucher.

LES COMPORTEMENTS EFFICACES

Se considérer, chacun de nous, comme un porteur potentiel capable de propager le virus :
 - avant de sortir, se mettre en situation de ne pas contaminer.
 - de retour, agir comme si on était contaminé.

Empêcher le virus de se propager
  - en le bloquant avec un masque sur le nez et la bouche

Empêcher le virus de nous atteindre
  - en se tenant éloigné
  - en protégeant la bouche, le nez, les yeux

En communauté et en public,
quand la présence de personnes contagieuses ou susceptibles de l'être est potentielle, le port d'un masque pour tous est une absolue nécessité.

Des alternatives au masque :
  - la burka,
  - la tenue des Dalton quand ils vont à la banque,
  - la tenue de scaphandrier, etc.

 
  ECHAPPEZ au virus, sortez MASQUÉS 

 

PROTÉGER LES AUTRES
 
Avant de sortir :
 ¤ Se laver les mains, les poignets, le visage ; bien les sécher.
 ¤ Se rincer la bouche et se gargariser la gorge.
 ¤ Mettre un masque
 ¤ Mettre un couvre-chef sur sa tête.
 
A l'extérieur, dans les magasins, dans ses activités :
 ¤ Mettre les mains dans les poches, tenir quelque chose, tout ce qui empêche de porter les mains à son visage.
 ¤ Éviter de toucher des objets
 ¤ Se tenir suffisamment éloigné les uns des autres. Les bras tendus de deux personnes ne devraient pas pouvoir se toucher.
 ¤ Ne pas faire de sport ou d'exercices physiques qui font expirer fortement : marcher calmement et tranquillement.
 ¤ Se tenir suffisamment éloigné les uns des autres, 1m minimum.
Bras tendus, deux personnes ne devraient pas pouvoir se toucher.
 
Au retour :
 ¤ Retirer les lunettes et le masque, les mettre à part.
 ¤ Se laver les mains, les poignets, le visage ; bien les sécher.
 ¤ Se rincer la bouche et se gargariser la gorge.
 
SE PROTÉGER SOI-MÊME
 
Avant de sortir :
 ¤ Mettre un masque
 ¤ Mettre un couvre-chef sur sa tête.
 
A l'extérieur, dans les magasins, dans ses activités :
 ¤ Se tenir suffisamment éloigné les uns des autres
 ¤ Éviter de toucher des objets
 ¤ Ne pas se parler en face à face sans masque tous les deux,
  sinon rester éloignés de plus de 3m.
  
Au retour :
 ¤ Retirer les lunettes et le masque, les mettre à part.
 ¤ Se laver les mains, les poignets, le visage ; bien les sécher.
 ¤ Se rincer la bouche et se gargariser la gorge.
 
Notes
 
Les lunettes sont nettoyées à l'eau savonneuse.
Les masques sont changés et/ou entretenus.
On peut aussi les passer au fer à vapeur pour tuer les virus.
MESURES COLLECTIVES
 
Quelques magasins ouvrent exclusivement leurs portes aux plus de 60 ans pendant 1h . Les plus de 60 ans étant plus vulnérables, ils sont isolés des générations qui propagent le virus sans symptômes.
 
Désinfester, nettoyer et recycler les masques.
i
Trottoir côté pair, marcher sens croissant.
  Trottoir côté impair, marcher sens décroissant.

Port du masque obligatoire, sinon AMENDE !!

 

 MESURES INDIVIDUELLES

   Se fabriquer son masque.
    Nettoyer un masque est possible plusieurs fois sans l'altérer.

   Espacer ses réapprovisionnements, les faire seul, éviter les heures d'affluence.

   S'astreindre à effectuer les sorties les jours pairs quand on habite côté pair, et jours impairs si côté impair.

  Compenser le manque d'exposition au soleil dû au confinement par des apports en vitamines (C, ...)

 LE CONFINEMENT EN FRANCE

Après des annonces de mesures mal perçues par le public car elles présentaient des incohérences apparentes mal expliquées, le confinement général qui était prévisible est instauré brutalement le mardi 17 mars. Il durera tant qu'il y aura  des cas recensés, sans doute 2 mois ou plus.
 
Les textes réglementaires
 
Textes abrogés : 
Restrictions et interdictions liste des lieux autorisés.
Entrée en vigueur de l'arrêté du 15 mars 2020
* Décret 2020-260 du 16 mars 2020
Réglementation des déplacements individuels.
 
Textes applicables :
Décret n° 2020-264 du 17 mars 2020
 Contraventions pour manquement aux décrets.
 
Décret 2020-293 du 23 mars 2020
Réglementation des déplacements individuels, remplace l'arrêté et les décrets du 15 mars.
 
  Il existe huit exceptions autorisant les déplacements dans les lieux autorisés au public. Cependant, elles ne couvrent pas tous les lieux autorisés au public. Certains sont pourtant nécessaires, comme pour l'entretien de son véhicule, du matériel ménager ou pour envoyer du courrier, lien social nécessaire.
 
P. S. Pas encore trouvé de texte réglementaire sur les durées et distances de sortie.

 

 L'ATTESTATION DE DÉPLACEMENT

Le décret 2020-293 dit seulement un document "permettant de justifier que le déplacement considéré entre dans le champ de l'une des exceptions."   Elle est personnelle, sans modèle imposé. Pour raisons sanitaires elle est sur papier.

Cependant, imprimer une feuille à chaque sortie est une incongruité qui n'est pas imposée non plus. Considérant 60 millions de français, soit 20 à 25 millions de foyers, en supposant 10 millions de déplacements par jour, la masse de papier est impressionnante et peu écologique.

Personnellement, j'ai établi une attestation manuscrite avec un seul motif, faisant référence au décret 2020-293, reprenant les lieux concernés et listés dans l'annexe de ce décret.
A chaque sortie je barre la dernière ligne et j'ajoute une ligne avec la nouvelle date, l'heure de départ, et je signe.
Voici ce
modèle d'attestation destinée aux achats alimentaires. Beaucoup d'informations dans la rubrique Questions-Réponses réglementation, du site gouvernement.fr/info-coronavirus

Le décret 220-264 dit qu'est verbalisable " la méconnaissance de l'obligation de se munir du document justifiant du déplacement autorisé, ainsi que la violation des mesures restrictives ..."
Attention donc à la violation des mesures restrictives. L'amende de 4ème classe est de 135 . Il n'est pas dit que la minoration à 90 habituelle en cas de paiement dans les 3 jours est applicable, mais il est bien précisé qu'après 45 jours l'amende est majorée.

Il me semble qu'il y aurait mieux à faire que de mettre des amendes, fermer des parcs et poser des interdictions d'accès pendant que des patients positifs repartent chez-eux sans masque et munis de leur ordonnance vont à la pharmacie. Organiser et éduquer est le rôle des pouvoirs publics Il en va aussi du respect mutuel des personnes, des institutions et de la cohésion sociale.

DES MASQUES POUR TOUS

Sans masque, les personnes porteuses du virus vont en projeter continuellement dans l'air. Seuls les plus gros postillons tombent rapidement au sol. Les autres feront comme toutes les poussières et iront se déposer ici ou là et feront partie de l'air respiré par tout un chacun.

Il est aberrant que lorsque la pandémie s'étend toutes les personnes dans les lieux publics n'en soient pas équipés. C'est une double barrière à la fois par le porteur et par le receveur. Il est incohérent de proclamer cette nécessité pour certaines catégories, pas pour les gens positifs, ni pour les personnes âgées et vulnérables, ni pour le public circulant hors confinement.

Dans la pénurie actuelle la seule solution est de fabriquer et recycler soi-même des masques . Certes, fabriqués, ils ne filtreront pas autant que des masques homologués. En tissu leur efficacité sera moindre, 60 à 80% au plus. Une étude de 2013 le confirme. Il n'y a que les aérosols (vapeur d'eau, etc) qui passent mais pour des croisements de personnes dans la rue ou dans des magasins c'est un mode de propagation mineur. Dans le mode de propagation majeur ils sont presque tout autant efficaces!

NB Pour détruire les virus :
Laver les masques (eau-savon) ou les tremper dans l'alcool éthylique (alcool à brûler).

 

L'HYGIÈNE PERSONNELLE

Se laver les mains n'est pas la seule recommandation nécessaire. C'est oublier les poignets et le visage. Le lavage à l'eau savonneuse  des mains, des poignets et du visage est efficace s'il dure au moins une minute. Le rinçage élimine les virus et il est nécessaire de bien sécher la peau pour obtenir la meilleure efficacité. Lorsqu'une solution hydro-alcoolique est utilisée pour les mains, une lingette humide sur le visage complétera l'hygiène.

Le nez, less lèvres, la bouche, la gorge qui sont la principale voie d'accès du virus dans l'organisme doivent impérativement être nettoyées aussi. ne pas le faire est une énorme brèche offerte aux COVID-19 pour atteindre nos voies respiratoires.

Se moucher dès que l'on enlève le masque et se laver le visage. Un bain de bouche et un gargarisme avec une solution buccale sont à effectuer après chaque nettoyage du visage, au minimum après chaque sortie en rentrant à son confinement.

Il est vraiment dommage que les instances de santé n'en parlent pas. Pourtant se laver le visage et faire des bains de bouche est une évidence.

 Une hygiène stricte du visage et de la bouche       
est primordiale pour couper la progression du virus.

A noter que les japonais le font systématiquement dans leur vie courante. Ils ont quelques mesures locales de confinement autour des cas connus. Ce faisant, ils échappent à l'expansion incontrôlable de l'épidémie. Voir la courbe ci-dessous.

TESTS de DÉPISTAGE

C'est le second problème majeur dans la stratégie pour combattre la pandémie. D'autres pays ont fait des efforts énormes et mis toutes leurs forces pour identifier l'entourage des personnes atteintes, puis pour les tester. Plus de 50% des personnes infectées n'ont pas de symptômes significatifs ou ressentis. Au moins 2 jours avant les symptômes un malade est contagieux. Sans tests de dépistage, ces personnes propagent le virus. Le 26 mars, l'Allemagne a la capacité de 70.000 tests/jour, la France 1500 et seulement 1000 opérationnels. Le laboratoire de biologie vétérinaire Invalys propose 1000 tests / jour. Le ministère de la santé coince.

Comment peut-on comprendre que la France qui s'enorgueillit d'avoir une des meilleures médecines et système de santé au monde est incapable d'organiser et de mettre en place ces tests?

Sans des tests dans l'entourage des porteurs, l'expansion de l'épidémie est plus rapide.        

La Chine préconise le dépistage dans la première semaine d'infection sans attendre les symptômes. En France on attend les symptômes pour soigner!!!

 

COMPARAISONS DE RÉSULTATS

Ce graphique est extrait de trackcorona.live

Le 22 février la Corée du Sud avait 433 cas.
Le 5 mars, le Japon et la France avaient respectivement 360 et 377 cas.
15 jours plus tard le Japon a 963 cas, la Corée du Sud 8652, la France 12612. Les deux marches d'escalier de la courbe France sont les absences de statistiques (week-ends).
Il y a dans cette pandémie une stratégie non adaptée que l'imprévoyance et le manque de moyens aggravent.

    Posons-nous les bonnes questions,
             et suivons les pratiques utiles!